Rechercher

La question du choix!

https://www.facebook.com/1555898266/posts/10226145752701066/?

En écoutant cette vidéo du Dr Christian Tal Schaller ou bien d’autres, je sens monter en moi une certaine colère devant cet état du monde où l’appât du gain construit et détermine nos relations et nos actions.

Au delà du sujet vaccinal ou du sujet des médicaments, au delà du traitement de la terre dans l’agriculture, des poissons dans l’océan, des arbres dans les forêts, des enfants dans les écoles, toujours le même sujet revient; la moralité, la valeurs des êtres qui décident et qui influencent le tout. Il y a quelque chose de révoltant devant cette réalité actuelle.

Puis, parce que “la vérité est belle”, je me dis que l’on ne peut faire de choix conscients que si la réalité nous est présentée clairement. Et alors je comprends pourquoi le chaos arrive dans le monde. C’est parce que l’ensemble de l’humanité doit faire un choix conscient pour le bien, pour la moralité, surtout pour ceux qui dirigent et que cela implique de chercher les critères les plus justes afin que ce soit les êtres les plus moraux qui jouent ces rôles.

Dans une famille, tout le monde s’aime, mais tout le monde ne joue pas le même rôle. L’amour et la sagesse sont deux choses très différentes.

On parle dans la tradition indienne de quatre grandes périodes humaines ou Yugas :

1-l’époque d’or, qui correspond aux Brahmanes qui représentent la sagesse et qui éduquent et guident les rois, les gouvernants.

2-l’époque d’argent, qui correspond aux politiques, aux gouvernants, qui maintiennent les lois dans la connexion déjà moins étroite avec la sagesse

3-l’époque de cuivre, qui correspond aux marchands, ou les lois sont influencées de plus en plus par les intérêts des puissants et de leurs familles/clans/réseaux, avec encore un certain respect pour ces lois dans la population générale

4-l’époque de fer, qui correspond au chaos, à l’individualisme total et à l’absence de toute hiérarchie morale et de respect des lois chez l’ensemble des individus.

Nous sommes bien sûr comme vous pouvez vous en douter dans la quatrième période, mais ce qui est le plus intéressant à souligner, c’est que dit de cette façon, c’est un peu déprimant alors que si on regarde le processus de descente, d’incarnation de la conscience dans l’ensemble de la population, on se rend compte que cette dernière période aussi terrible soit elle, permet à l’ensemble des êtres de prendre conscience de la valeur de la moralité, de ces valeurs sacrées qui permettent l’harmonie entre les humains et de cette force qui unifient toutes ces valeurs autour d’un point central et lumineux; l’amour divin ou la vérité.

Alors en voyant les choses de cette façon, on comprend que ce sont les conditions nécessaires pour qu’un jour nouveau se lève sur le monde, dans lequel l’ensemble des humains seront capables de dire oui, de choisir le côté moral, c’est à dire collectif, en premier parce qu’ils auront tous compris les conséquences de choisir l’argent, c’est à dire l’intérêt personnel qui amène la destruction.

On voit bien ici la profonde vérité donnée par le Christ, Matthieu 6:24: « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’argent.

Lors de la deuxième guerre mondiale, le monde a été horrifié de voir comment des êtres humains en étaient arrivés à agir de cette façon. On pourrait parler des nombreux genocides dans l’humanité. Mais nous sommes nous arrêtés sur notre responsabilité à tous par rapport à notre moralité? Comment travailler à nourrir cette moralité en nous? Le nationalisme, le patriotisme c’est bien mais la moralité c’est mieux car c’est universel. Cela transcende non seulement les pays, les races, mais aussi les règnes de la nature!

Saviez vous que la religion, comme concept psychologique, est le contexte d’apprentissage de la moralité? Alors si vous n’avez pas trouvé encore la vôtre pour toutes sortes de raisons, construisez en une, mais il est essentiel d’avoir un contexte d’apprentissage de la moralité ou dit autrement, de se développer dans nos qualités relationnelles, de maîtriser nos instincts, nos pulsions afin de sortir de plus en plus de l’animalité et d’entrer dans le monde humain et conscient.

Dans l’institut IRESOI on travaille la dessus avec cet outil que l’on appelle le miroitement, mais tous les outils sont bons du moment qu’ils fonctionnement pour vous.

Du chaos va naître un nouveau monde, un nouveau ciel et une nouvelle terre et c’est très heureux!

9 vues0 commentaire