Rechercher

Histoire, philosophie et typologies



En lisant cet article et en sentant la dimension sociale et philosophique sous jacente (voir à la fin de celui ci), je vois combien mon rapport à l’histoire a évolué et combien j’aime ça!

J’ai toujours eu de la difficulté avec l’histoire géographie à l’école. Je trouvais ça ennuyeux, inintéressant. J’ai eu une véritable prise de conscience il y a quelques années et aujourd’hui je sais à quel point l’histoire et la géographie sont des matières extraordinaires et précieuses. J’avais besoin de découvrir que ces matières sont directement reliés à la philosophie, à la compréhension des peuples. Comme mon intérêt premier est la philosophie...c’est mon filtre et si les choses ne sont pas présentées dans cette perspective cela ne m’intéresse pas. Nulle besoin d’ajouter que mes attentes étaient très élevées envers mes professeurs à l’école et que la conséquence obligatoire était la déception.


Dans ma jeunesse, je ne le comprenais pas bien sûr. J’étais donc de moins en moins “bon” à l’école à partir du secondaire. Comme je suis d’une nature collaborative et réceptive à l’autre, je croyais ce que mes professeurs me disaient. Je manquais d’attention, de concentration, j’étais dissipé en classe, peu enclin à faire des efforts pour l’étude. Je me rappelle ce moment en terminale scientifique ou mon professeur de math, devant ma moyenne désastreuse (6/20) ne croyait pas que je pourrais passer mon bac. Finalement, dans un élan de survie, j’ai quitté le bahut (le lycée) un mois avant la fin de l’année et j’ai fait ma préparation du baccalauréat tout seul, que j’ai réussi.



Quand j’ai commencé mes études d’ostéopathie, pareil, au départ c’était l’enthousiasme, j’avais d’excellentes notes puis graduellement, j’ai perdu cette joie, cet élan d’étude et mes notes on commencé à descendre... au point où parfois, bien que j’ai obtenu mon diplôme d’ostéopathie en 2007, je fais des rêves ou je dois repasser mes examens, je me sens comme un imposteur.

Il y a deux ans, quand je suis allé à Kirksville, Missouri, là où a été fondé la première école d’ostéopathie, j’ai touché cette vibration philosophique et j’ai compris que c’était ce qui me manquait. N’étant pas de nature confrontante, je n’ai pas pu exprimer ce qui me manquait. Je l’acceptais seulement. Il n’y avait pas d’autres alternatives possibles pour moi. J’ai vécu cependant un état profond de déception envers mes professeurs que je ne parvenait pas à comprendre.

Cet état de déception créait une forme de colère ou plutôt de rancoeur et d’amertume, car ce n’était jamais exprimé ouvertement.

Aujourd’hui, les choses deviennent claires. Tout cela s’explique avec ma typologie. Je suis de typologie philosophe dans le modèle de personnalité que j’ai développé: la Sphère Unitaire d’Identité. C’est donc le prisme par lequel je regarde le monde. Si cette dimension manque dans le contexte d’apprentissage ou dans ma vie en général, rapidement après la joie de la découverte des premiers moments, après la lune de miel, la réalité de mes besoins revient et l’ennui, la démotivation, la diminution des résultats, la déception, la rancoeur s’en suivent. Un enchaînement triste et souffrant, traduisant les drames habituels de ma vie, dû à la malheureuse méconnaissance de mes besoins.

Quelle joie aujourd’hui de comprendre de plus en plus la manière dont je fonctionne et de savoir mettre le cadre approprié, dans mon cas, philosophique, pour créer des expériences qui soutiennent mon enthousiasme. Toutes les matières scolaires qui me posaient des difficultés se révèlent aujourd’hui des espaces d’apprentissage passionnant, car j’ai trouvé ma clé, mon prisme qui rend l’espace beau, inspirant, magique!

Que vous puissiez vous aussi vous approcher toujours plus de vos besoins, de ce qui permet votre enthousiasme, quelque soit le modèle de personnalité, ou le système que vous utiliser pour le définir! Plus nous serons dans cet enthousiasme contagieux, plus la terre pourra devenir une vraie terre des vivants!

P.S.: Pour la petite histoire, l’image est le baptême de Clovis, premier roi des Francs, moment crucial de l’histoire de France...!


https://www.facebook.com/1456915688/posts/10221031882734213/?d=n

21 vues1 commentaire

©2020 par Institut IRESOI. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now