Rechercher

Les valeurs sacrés des personnages du modèle SUI



Voici une longue vidéo de Didier Raoult qui présente la valeur sacrée du scientifique: honnêteté, distance émotionnelle, observation, travail de recherche constant, recherche de la vérité en sachant qu’elle ne sera jamais absolue. Il y a dans cette attitude d’excellence une vibration spirituelle. C’est celle du scientifique! Elle qui ne se veut aucunement subjective et idéologique mais purement basée sur les faits et l’analyse laisse transparaître un amour des gens, une volonté d’aider et de permettre à l’intelligence d’être utile, « de faire son devoir »! N’est ce pas la un signe que derrière ce pragmatisme scientifique avéré depuis des dizaines années, se trouve une valeur sacrée précieuse pour les bien de tous?! Merci de votre excellence! Merci de nous encourager à trouver la notre et comme vous le dites si bien, quand on est là où on doit être, on se sent profondément heureux

https://www.facebook.com/AssembleeNationale/videos/681804549044100/?t=16



On a vu la valeur sacrée du scientifique dans toute sa splendeur avec Didier Raoult. Et si nous avions besoin de toutes les valeurs sacrées pour créer une société heureuse. Nos scientifiques peuvent-ils fonctionner et évoluer dans un environnement ou d’autres ne s’occuperaient pas de la finalité de l’homme, c’est à dire de la philosophie, de l’éthique? bien sûr que non. C’est le rôle des philosophes.

Et eux mêmes, pourraient-ils penser à ces questions fondamentales dans un environnement où d’autres ne s’occuperaient pas de l’amour entre les humains, d’aimer les autres, de sentir (et non pas de comprendre) la valeur de chacun profondément? Et bien non, non plus. L’amour est absolument essentiel à la pensée pour qu’elle ne soit plus orientée par un état de survie mais par un état de bien être.

Allons plus loin...! Et pour accéder à cette expérience d’amour envers l’autre, c’est à dire de perception de la valeur de l’autre, ne serait-il pas essentiel de percevoir un amour en soi? Et oui et ce sont les mystiques, les artistes qui travaillent à développer cet accès à l’amour en eux-mêmes. À le ressentir profondément et à trouver une forme d’expression à cet amour. Ce sont donc des êtres très intenses. Ce n’est pas ici l’aspect créatif-réalisation mais plutôt l’aspect créatif-expression de soi. Cela semble assez proche mais la finalité est différente. Dans le premier cas, l’objectif est l’expression de ce ressenti d’intensité, dans le deuxième cas l’objectif est l’utilisation de ce ressenti d’intensité pour réaliser une œuvre, une création et c’est dans la qualité de l’œuvre que le bonheur sera le plus grand et non dans le bonheur de l’expression. On pourrait comparer cela à la différence entre le jeu et le travail. Dans le jeu la finalité est l’expérience dans le travail la finalité est le résultat. (Clin d’œil alchimiste pour les connaisseurs: jeu d’enfant et travail de femme...!)

Et cet état d’amour en soi n’exige t’il pas que nous ayons d’abord dans notre environnement des êtres qui se passionnent pour le soin du corps; cela incluant, la nourriture, la santé, l’hébergement, les objects de premières nécessité comme les vêtements et autres, le transport des objets et des hommes, l’échange de marchandises et donc l’économie? Et comme s’appellent-ils? Les gestionnaires!

Et ces êtres, n’auraient ils pas besoin, afin de pouvoir offrir la richesse de tous leurs talents, de d’autres qui mettent d’abord en place un modèle d’organisation humain capable de faire fonctionner une société humaine? Et comment les appellent t’on? Vous vous en doutez, il ne restent que ceux là... pour ceux qui connaissent la Sphère Unitaire d’Identité, le modèle de personnalité de l’institut IRESOI: Les meneurs! Ceux qui ont le leadership pour inspirer les êtres à former cet ensemble humain et à garder une cohésion, non pas la force mais par l’inspiration et l’engagement qu’ils suscitent.

4 vues

©2020 par Institut IRESOI. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now