Rechercher

Le pacte social; Éric Sadin


https://youtu.be/suHXQfpBTxM

Merci Éric Sadin pour cette analyse fine et approfondie sur l’état du monde. Le pacte social qui a permit la création de la sécurité sociale, des indemnités chômages et de la retraite après la 2ème guerre mondiale a aboutit à la logique de la société de consommation. État consacré de confort et d’opulence générant aussi la création d’inégalités entre les humains et la destruction de l’écosystème planétaire.


Cette phase de développement n’est qu’une étape dans le processus d’émergence de la conscience. Après la construction d’un socle de valeurs humaines s’appuyant sur le judéo-christianisme du premier millénaire de l’ère actuelle, le développement de l’individualisme, outil obligatoire de croissance du mental individuel, se met à l’œuvre dès le 17ème siècle pour arriver à son point culminant à la fin du 20ème siècle.


Aujourd’hui une nouvelle phase s’amorce. Celle qui aura pour objectif l’orientation de ce mental individuel, riche, puissant, énergétique mais encore centré sur lui même. Il va avoir à retrouver la valeur du collectif dans la richesse de l’expérience humaine, non par la croyance mais par une compréhension personnelle basé sur l’expérience.


On retrouve ce même mouvement collectif dans le développement de l’individu au moment de l’adolescence. L’adolescent n’obéit plus automatiquement aux parents. Il réfléchit, questionne, provoque, conteste, explorer par lui même, bref s’engage dans un chemin personnel lui permettant de développer son propre regard, étape essentielle pour se sentir le droit de contribuer à une société et ainsi se sentir adulte.

Ce regard propre s’inscrit néanmoins dans un espace plus vaste et collectif porteur de la sagesse millénaire. Ce sentiment d’appartenance et la maîtrise de son désir d’indépendance fait aussi parti des critères de maturité dévolu à l’être devenu adulte.


Ce moment d’adolescence sociale implique des confrontations qui sont obligatoires dans la construction identitaire. Sans elles l’individu ne peut se sentir consciemment engagé, faisant ses propres choix et donc pouvant contribuer à un ensemble plus vaste de façon autonome.


N’ayons pas peur de ce passage forcément douloureux de la prise de conscience, de la responsabilité! C’est le grand moment que nous attendons depuis des siècles! Le moment où les humains vont faire le choix en pleine conscience de marcher sur le chemin de l’amour, de la paix ensemble. Cela voulant dire reconnaître sa limite personnelle et la valeur de travailler en équipe non seulement extérieurement pour la bonne marche du monde mais surtout intérieurement pour apprendre à maîtriser nos tendances instinctives et nos désirs polarisants.


Comment réussir cet exploit? Il faut commencer modestement en petits groupes de 2, 3 ou 4. Construire un espace de confiance graduellement et petit à petit s’ouvrir aux autres, partager ses douleurs, ses craintes, ses inspirations, ses rêves.


Puis dans ce climat de bienveillance, on va pouvoir se découvrir dans nos talents, nos valeurs précieuses et se valider les uns les autres avec objectivité car il est tellement utile de sortir d’une perception subjective de soi même si souvent remplies d’illusions.


Quand nos forces et nos faiblesses sont identifiées dans le petit groupe et que notre place, notre rôle émerge naturellement alors on peut élargir à plus grand et à chaque niveau trouver le rôle juste qui nous correspond.


Si chacun a de plus en plus à sa place, les énergies circulent harmonieusement entre les êtres et tout devient possible. C’est le debut d’un nouveau monde!

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout