Rechercher

Le masculin, ou le féminin chez les hommes?

https://fb.watch/3Zq2-snjzW/ Le masculin, un grand sujet! Une belle façon de voir ce qui ce dit au Québec dans les milieux de gauche, sensibilisés à la cause du féminin.

Le titre: la masculinité!? Ne serait-ce pas plutôt: Comment des hommes sensibles et bienveillants envers les femmes, c’est à dire le côté féminin en eux et autour d’eux sont capables de parler de comportements inacceptables voir criminels?

Je n’ai pas entendu parler du masculin ni du féminin d’ailleurs! On parle des femmes et du comportement des hommes envers les femmes. C’est une base nécessaire pour ensuite voir apparaître dans l’avenir des réflexions sur le féminin comme archétype et même sur le masculin.

Avant cela sûrement un processus de guérison collectif devra avoir eu lieu mais il est bien entamé!

Saviez vous que tous les humains sont embryologiquement d’abord des femmes avant pour une partie d’entre eux de devenir des hommes dans le ventre de leurs maman?

Cela nous donne une indication que le masculin n’apparaît qu’après un processus de développement qui est d’abord féminin. Dans le développement du psychisme, le féminin représente les qualités d’amour, de bienveillance, de pardon, de don de soi. Il faut donc développer cette moralité féminine pour accéder ensuite au côté masculin, qui représente les qualités de sagesse, de solidité, de clarté mentale, de distance émotionnelle.

Ces côtés sont bien sûr présents chez les hommes comme chez les femmes mais l’influence du côté biologique prédispose les femmes à être plus féminine et les hommes plus masculin, ce qui diffère du côté psychologique qui lui n’est pas influencé par le sexe de l’individu. Une femme ou un homme peuvent être plus masculins ou féminins.

Ces prédispositions biologiques et psychologiques ne prendront bien sûr pleinement leurs dimensions que pour les êtres qui ont su sortir de l’enfance et de l’adolescence comportementale et atteindre une maturité émotionnelle leur permettant de manifester leurs qualités féminines et masculines. Jusqu’à ce que ce moment arrive, les revendications des uns ou des autres ne seront que l’expression d’un déséquilibre social qui restera non résolu même si un camp perdant jusqu’à lors devient victorieux. Ce ne sera qu’une victoire temporaire. La véritable victoire sociale sur le sujet nécessite un changement de conscience collective sur le plan émotionnel, c’est à dire qu’un groupe suffisant de personnes se soient engagés dans cette voie de maîtrise émotionnelle et atteignent un certain résultat.

Ce sujet est donc particulièrement délicat car il demande, pour avoir une certaine clarté, cette fameuse maturité intérieure qui nous aura confronté à nos tendances instinctives, qui nous aura forcé à développer une humilité devant nos limites actuelles tout en sentant le désir d’aller vers un idéal inaccessible: devenir des princes et des princesses, remplis de noblesse et de compréhension! Un bel objectif qui nécessite une éducation et des exemples qui nous inspire à croire que c’est possible.

Il n’y en a pas beaucoup me direz vous! Et bien c’est justement pour cela que nous devons en devenir, non seulement pour nous mais aussi pour ceux qui arrivent après nous.

Il est tellement utile que l’on donne une nouvelle perspective sur ces rapports hommes femmes si fondamentaux dans une société qui a toujours comme première cellule sociale la famille, c’est à dire d’abord et avant tout, le couple.


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Institut IRESOI. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now