Rechercher

La puissance du cadre relationnel sur la construction de la pensée



https://youtu.be/iABdyLZG9zk


Merci à Yohan Pavec pour cette vidéo du canard réfractaire qui ouvre la conscience à la puissance le plus souvent insoupçonnée de la structure et de ses règles explicites et implicites qui organisent la pensée et le dialogue.


Il est utile de souligner que la pensée se construit sur l’interaction. C’est dire l’impact de ces contextes d’interaction sur le développement de notre intelligence afin qu’elle devienne une pensée gorgée d’amour et de sagesse.


Dans le contexte de la dynamique de groupe, j’ai toujours été éberlué de voir la puissance d’une règle établie sur l’expérience et sur les interactions humaines qu’elle conditionne. Elle est bien souvent plus forte que les idées exprimées par les uns et les autres dans le sens qu’elle va offrir un contexte d’échange venant amplifier ou orienter cette idée et l’échange possible autour d’elle.


Je donne l’image de la musique dans un film. La musique vient amplifier ou orienter notre perception de l’image ou des paroles et conditionne puissamment l’expérience. Il en est de même pour les règles construisant le cadre relationnel.


Une conclusion qui émerge naturellement de ce phénomène d’influence est la réflexion sur ces cadres conditionnants afin de construire les environnements les plus favorables à l’émergence du meilleur de soi même et des autres.


De tout ceci, on peut commencer à comprendre l’importance de la conscience d’un espace relationnel bienveillant et respectueux et du travail sur les différents niveaux de miroitement de la lumière pour créer des ambiances susceptibles de permettent de profondes transformations intérieures personnelles et collectives.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout